Music

vendredi 1 novembre 2013

Morceau de tendesse

Bonjour à tous,

Beaucoup de ceux qui me connaissent savent que je suis totalement hâté.
Je n'ai pas de croyance précise, en aucun Dieu d'aucune sorte.
Je préfère croire en l'Homme, bien que souvent, en ce moment ce ne soit pas la meilleure des choses à faire.
Pour être honnête avec vous , toutes ces histoires de religions, d'évangiles, ce sont de jolis contes, capables cependant d'être responsables de beaucoup de guerres.

Cela dit, je peux comprendre que certain ait besoin de s'attacher à ce type de croyance.
Pour beaucoup, c'est une sorte de ligne de vie, de guide qui serait la cause de décisions prises, ou pas. Ca m'a toujours étonné de voir à quel point ces religions pouvaient agir sur un être, une communauté ou un pays.

Qu'elles soient monothéiste ou polythéiste, elles sont puissante, destructrice, ou au contraire capable de déplacer des foules dans un élan d'amour spirituel.

Je respecte cela. D'ailleurs j'y porte un très grand intérêt car enfin, je trouve tellement paradoxale de faire des choix guidés simplement par une "histoire" ou son interprétation.

Je me souviens qu'étant jeune, ayant fait ma scolarité dans des écoles privées, ou l'on inculquait le catéchisme, je me retrouvais seul, dans mon coin, (n'étant pas baptisé) à écouter attentivement ce qu'il m'était "interdit" d'apprendre.

Je me souviens d'avoir préparé mon mariage (à l'église puisque ma femme a cette éducation catholique, et que par moment il faut savoir faire des compromis) avec le curé de la paroisse, avec beaucoup d'intérêts, à tel point que cet homme et moi avions beaucoup parlé ensemble, ininterrompu par le mutisme de mon épouse future.

Mon intérêt pour les théories les plus folles ou les plus réalistes quant à l'origine du christ, le parcours  de Marie, ou bien encore les différentes traductions ou interprétations du Coran, en passant par les mythes grecques et Romains, les dieux indiens, tel que Ganech ou Shiva, en passant par les écrits de d'Umberto Eco (le nom de la rose) ou bien de Dan Brown (da Vinci code) tout cela est passionnant, en tout cas de mon point de vue.

Un homme tel que le Pape est aujourd'hui toujours aussi capable de faire se déplacer des foules, et la où je souhaitais en venir, ce soir, au terme de cet article, c'est ces images, splendides de ce petit garçon qui est venu sur l'estrade du Saint Père, pour l'enlacer, et repousser ceux qui voulaient le séparer de ce "père".
L'attitude de ce dernier est, je trouve, tout aussi remarquable, et m'a, pour ce coup, inspiré beaucoup d'admiration.

Voila un homme, un guide spirituel, fer de lance de toute une religion et qui n'hésite pas à démontrer que la simplicité dans l'exercice d'un pouvoir, quel qu'il soit, peut être admiré par des gens qui ne sont pas forcement voués à sa cause.

Je pense que certains de nos hommes de pouvoir seraient bien inspirés de suivre cet exemple.
Qui sait, peut être que cela relèverait un peu leur cote de popularité. Mais attention toutefois à ne pas faire cela avec une quelconque arrière pensée.

Faire preuve de simplicité, c'est laisser parler son coeur quand un événement extra ordinaire se frotte à vous, ce n'est pas saisir un moment en espérant en tirer parti pour asseoir une position d'homme de coeur aux yeux d'une population.

Bonne soirée à tous

Wide


http://www.francetvinfo.fr/decouverte/video-un-enfant-enlace-le-pape-francois-en-pleine-messe_448266.html#xtor=EPR-2-[newsletterquotidienne]-20131101-[lesplusenvoyes/titre1]-[jeu_edito_hightech]