Music

vendredi 8 novembre 2013

Un vent de Révolte


Bonjour à tous,

Cela fait quelque jour que je tente d'écrire un article, je cherche une certaine forme d'inspiration dans l'actualité. Seulement voilà, soit il y a trop de sujets, soit la lassitude me gagne face au fait que cette même actualité tourne toujours autour des mêmes sujets.

Alors je vais tenter une chose ; une réflexion pour un sujet.

Par exemple, le violent passage à tabac de ce jeune Isérois de 14 ans pour 3 autres adolescents de 12 à 15 ans.

Mais ou va t-on avec ces gosses ? C'est de pire en pire et cela personne ne peut le nier, les sujets traitant de jeunes ado, garçons ou filles (car les filles s'y mettent aussi et avec une violence quasi identique aux garçons, voir plus dans certains cas). Que font les parents ? Pour ma part je suis persuadé que la grande responsabilité de ces agissements est liée à une défaillance d'autorité parentale. Bien sûr on cherchera toujours des excuses, ou on tentera sans cesse de détourner ce sujet en expliquant qu'à cause des médias, des jeux vidéo et des films, les enfants sont devenus de plus en plus incontrôlables.

Quel manque de courage.

Que se passera t'il lorsque les parents des enfants agressés chercheront a faire justice ? Puisque de toute façon ces mineurs ne risquent quasiment rien sur un plan pénal. Je me suis toujours dis que si il arrivait ce genre de chose à l'une de mes filles, dans le style 3 personnes contre une, je me chargerais de rétablir l'équilibre des forces.

Autre sujet, plus économique celui-ci, la dégradation de la note de la France, pour la seconde fois, par l'agence Standard et Poor's.

Avec un léger bémol pour cette fois ci, ce n'est plus la situation économique de la France qui est sanctionné, mais bien la Politique Economique du gouvernement.

"Nous estimons que les réformes engagées dans les domaines de la fiscalité, du secteur des biens et services et du marché du travail n'amélioreront pas sensiblement les perspectives de croissance de la France à moyen terme, et que la persistance d'un taux de chômage élevé affaiblit le soutien populaire en faveur de nouvelles mesures d'envergure en matière de politique budgétaire et de réformes structurelles, explique l'agence. Nous pensons également que la faible croissance économique limite la capacité du gouvernement à consolider le redressement des finances publiques». «Nous ne percevons pas de plan d'ensemble pour redéfinir les dépenses publiques pour dégager un potentiel de croissance», déclare Jean-Michel Six, chef économiste pour l'Europe de S&P.

Encourageant n'est-ce pas ?

Mais voyons jusqu'où va l'aveuglement de notre gouvernement, puisque le premier ministre déclare : "la note de la France reste parmi les meilleures du monde", en clair, on est nul, notre note baisse, mais on est tout de même les meilleurs, c'est une réflexion symptomatique d'un état d'esprit français. On aime se cacher les yeux, et surtout, on aime dire que tout va bien, surtout lorsque tout va mal, je ne sais pas, sans doute que cela permet de ménager les esprits, par contre cela ne règle aucun problème. Pire que cela, nous creusons notre tombe, les yeux fermés, avec même une sorte de satisfaction.

Dernier sujet, la révolte des Bonnets Rouge. Je ne m'étendrais pas sur ce sujet, je vis en Bretagne, et je comprends le soulèvement de ce peuple. Je ne suis pas pour ces débordements de violence, mais ça a le mérite de soulever des sujets sensibles, tel que : "pour ECOMOVE ?" "Pourquoi semble t'il y avoir eu des CRS en civile pendant les manif, pris en flagrant délit de casse ?" et surtout, "pourquoi n'y a t-il que la Bretagne à bouger ? ", car enfin tout le monde se plaint, tout le monde pleure sur son propre sort mais personne ne bouge le petit doigt. Encore une spécificité Française, on aime râler, mais surtout ne pas bouger. A ce stade, j'estime qu'il est plus sage de fermer sa gueule. Non?

Bon week end à tous

Wide.