Music

lundi 28 octobre 2013

Au bord de la crise de nerf

Bonsoir à tous,

C'est une soirée étrange pour écrire ce soir. La tempête a fini par ce calmer dehors, depuis le milieu d'après midi, mais je ne cesse de me dire que l'autre tempête, celle qui nous guète, dans le petit bosquet de buis près de nos maisons, de nos famille, va, j'en suis convaincu, être nettement plus terrible et terrifiante.
Beaucoup penserons que je fais du pessimisme de bas étage, ou bien que je joue le jeu de ceux qui attisent les peurs pour mieux régner.
Alors faisons un petit tour d'horizon du "climat" actuel pour tenter une prédiction.
Tout d'abord sur le front politique, à l'ouest rien ne va plus, l'orage gronde et les mains tombent, l'écotaxe commence à faire des émules et une sorte de petite révolte bretonne se met en place. Pour ma part je dis mieux vaut tard que jamais, uniquement dans le sens ou cette taxe était tout de même prévue depuis pas mal de temps, et quand bien même la situation économique peut être différente de l'époque à laquelle cette disposition à été voté (soit dit en passant à l'unanimité, gauche comme droite; une précision pour les détracteurs de dernière minute), il est temps que les bretons se réveillent. Attention cela dit, car en règle général, le Bretagne, historiquement de Gauche, semble aussi basculer vers le nationalisme. Regardez ce week end, avec la visite de marie Le Pen dans cette petite bourgade ou finalement la leader de FN n'a pas souffert d'un accueil detestable, bien au contraire. J'en veux pour preuve aussi les discours que j'entends (et oui je vis dans cette merveilleuse région) chaque jour, et je vous assures que c'est du vécu, de personnes qui sachant plus vers qui se tourner, ne semble que voir cette solution. Ce n'est bien sur pas à moi de dire si c'est une bonne chose ou pas, mais par contre il s'agit bien la d'une tendance de plus en plus marqué.
Mais continuons notre tour d'horizon.
Sur le terre présidentielles, rien ne va plus non plus, la température est au plus bas... du jamais vu depuis plus de 30 ans.
Quelles incidences alors ? un remaniement ? une tentative désespéré d'un gouvernement de plus en plus acculé ou aveugle (c'est selon) de ménager la chèvre et le chou avant les prochaines élections, on tentant de bruler un maximum de cierges avant de limiter les débats ? Va t'on agir avant cela et mettre en place un Valls en tête du gouvernement tel un joker que l'on sortirait de la manche ? Ou bien va t'on continuer à jouer l'image d'Epinal des 3 petits singes (vous savez ceux qui se cachent les yeux, la bouche et les oreilles) ?
La France semble à bout de nerf, à bout de souffle.
Dans le bassin des entreprises de fortes dépressions sont à prévoir. Les gens ne supportent plus la pression constante de leur patrons, cherchant à conserver leur performances passées, avec moins de personnel, sans comprendre que ce temps la est bien révolu. Sans se soucier du mal être de leurs employés, sauf lorsqu'il est décidément trop tard.

Les prévisions ne sont pas bonnes et le futur radieux que l'on espère tous semble plus une chimère qu'une véritable réalité.

Mon grand père, qui c'était battu auprès du Général Leclerc, me disait souvent "tu sais mon garçon, j'ai connu les atrocités de la guerre, mais par moment, une bonne guerre, ca remet les choses en place".
Ne vous y trompez pas, je ne prone pas la guerre et ses atrocités, je dis juste que le système économique, social, fiscal, et industriel que nous nous obstinons a maintenir sous perfusion depuis des années, tel un malade incurable, d'une maladie orpheline, mérite sans doute d'être totalement changé.
A la manière des Etats Unis, qui préfère voter une rallonge d'autorisation de découvert déficitaire, plutôt que de chercher à réellement résoudre le problème à la base. Quel manque de courage.

Soyons conscient que cela ne sera pas sans douleurs. Mais parfois pour combattre une gangrène, il faut mieux couper le membre plutôt que de mourir.

La tempête veille.... elle se rapproche. Faut il pour autant en avoir peur ? Pas si sur à mon sens.
Penser ce que je penses, j'en suis totalement conscient, peu paraitre dangereux pour la plupart d'entre vous, mais, posez vous la question, l'unique question.....
Que faut il faire maintenant pour sortir de se marasme ?????

Aucune solution n'est véritablement bonne, puisque forcement elle touchera LE cas particulier. Or nous ne pouvons plus nous permettre d'être socialement tendre.

Pourtant, et je terminerait la dessus, je garde une note d'espoir. Je le veux plus que tout, pour mes enfants, ma femelle et pour vous tous. Je veux croire que nous réussiront à surmonter et à combattre comme nous l'avons fait tout au long de notre histoire.

Je reste convaincu que la France est un pays fort, qui s'est juste un peu trop endormi pendant ces dernières années.

Bonne soirée à tous

Wide