Music

vendredi 26 avril 2013

Quand on est con......

Bonsoir à tous,

Ces derniers temps nous avons été submergé de sujets, plus brûlant les uns que les autres, et je vous avouerais qu'il m'a été difficile de choisir un thème.

Que traiter ? Le mariage pour tous ? pas sur ... d'une part parce que malgré ce qu'en disent les défenseurs de cette cause, la liberté n'est pas synonyme d'égalité, et même si il est vrai que les opposant au mariage pour tous ont été pour la plupart assez violent ; il ne faisait pas bon être libre d'exprimer son désaccord, sous peine (très lourde peine devrais je dire) d'être taxé d'homophobe.

Quoi d'autre ? L'affaire Cahuzac ? franchement, je penses que tout a été dit sur cette affaire, mais voyons, plusieurs interrogations sur ce "Cas" Cahuzac (n'y voyez aucuns jeu de mots graveleux) me viennent à l'esprit.
Pensez vous réellement que l'état et nos services secrets intérieurs n'étaient pas au courant? En témoigne  les enquêtes qui sont faites sur votre entourage lorsqu'un de vos proches entre à la DST ou la DGSE, et vous pensez réellement qu'un ministre ; du budget ; qui, de plus, traine dans les couloir du pouvoir depuis plusieurs années, a été à nommé à ce poste, juste sur la présomption d'une bonne foie relative? je ne le penses pas pour ma part, et si c'est le cas, alors c'est grave.
Pensez vous que cet homme la éprouve des remords? ou que, comme je le crois, il se retrouves dans la position du petit garçon qui c'est fait surprendre en flagrant délit, la main dans le pot de confiture. D'ailleurs cela me rappel une scène, assez drôle, du film avec Jean Dujardin et  Lelouch, "infidèles", quand ce dernier, à l'hôpital et "coincé" dans sa partenaire, ose dire à sa femme plantée la devant lui, les yeux dans les yeux : "je t'assures ...je ne connais pas du tout cette personne"....
Il y a tant à dire sur ce sujet Cahuzac, que je suis obligé d'écourter, pour ce soir, car mon sujet n'est pas celui ci pour ce soir.

Non , ce soir , je vais parler des CONS.

Brassens disait "le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est con, on est con" et très honnêtement, comme la plupart d'entre nous j'ai pensé à cette chanson lorsque la polémique du "mur des cons" de notre cher syndicat de la magistrature à fait son apparition. Et quoi de plus normal, le fameux film "le diner de cons" y est pour beaucoup, il est plus que culte et nous savons tous que lorsqu'un con se montre, on penses tous à ce film.

Mais il y a une chanson qui est bien plus proche de ce sujet et qui reflète totalement l'état d'esprit politico judiciaire de ce dernier, c'est celle de Pierre Perret dont voici les paroles :

Les grands sont souvent
Appelés petits cons
Quand les petits se voient
Traités de grands cons
Pour la droite les gauchistes
Sont des cons délibérés
Pour la gauche les fascistes
De beaux cons invétérés

REFRAIN:
Qu'on soit con ou pas con
On est toujours le con de quelqu'un
Mais on est rassuré à chaque fois
Qu'on trouve toujours plus con que soi

On peut être riche
Traité de pauvre con
Sortir de son bain
Et être un sale con
Ceux qui se perdent en conjectures
Sur la vraie nature d'un con
Déduiront sans fioritures
Que c'est une espèce de con

REFRAIN

Dites à un raciste
T'as une tête de con
Il vous croira pas
Il est bien trop con
Si ce con se sent à l'aise
C'est qu'il sait très bien au fond
Que s'il est con comme un pot de fraises
C'est pas marqué sur son front

REFRAIN

Parfois j'ai des doutes
Je me dis qu'en ce moment
Dans ceux qui m'écoutent
Y en a un sûrement
S'il est de ces cons de race
Dont on dit qu'ils sont les rois
Qu'il sache bien que je m'efface
Quand je trouve plus con que moi

Pour ma part je trouves très juste ces quelques phrases. Ces messieurs les magistrats ont ils voulu se rassurer en pensant qu'il y avait plus con qu'eux? Ont ils voulu se défouler ? Ont ils voulu exprimer une sorte de quelconque opinion politique ? (ce qui serait, à mon sens une faute lourde et grave pour des professionnels de l'impartialité)
Bien sur j'ai entendu dire lors d'une émission de radio, que ce mur était "marrant, qu'il n'y avait rien de grave" et bien sur , une personne plutôt à gauche cherchant à minimise la chose, or, on le sais, si des personnes classées à gauche avaient été épinglées sur ce même mur, la scandale aurait été tel, que nous aurions frôlé l'affaire d'état, j'en veux pour preuve l'indignation de la sénatrice Benbassa, ainsi que du Président du Sénat (de gauche lui aussi) quand le sénateur UMP Bruno Retailleau lui dit «Nous n’avons pas la même couleur politique. D’ailleurs d’autres couleurs non plus». Cherchez l'insulte.... sérieusement , je sais que je vais avoir plusieurs personnes d'ethnies différentes et de couleurs de peau différente qui vont lire cet article ce soir, mais je leur demande une chose ? pensez vous que je vous manque de respect lorsque je vous dis une chose aussi factuelle que "nous n'avons pas la même couleur de peau".. ?? je veux dire que dans ce cas la , il me semble que je ne dis pas de vous , que vous êtes con? 
Mais passons, je m'égards encore sur un autre sujet, pardonnez moi..

Pour conclure ce post, la plus terrible des questions de ce sujet est la suivante... pensez vous dès lors , qu'avec ce mur des cons (sur lequel figure, et cela pour moi c'est la plus insupportable des choses, je le dis haut et fort, le père d'une jeune fille tuée de 34 coups de couteaux par un récidiviste relâché par cette Conne de justice, Philippe Schmitt) que notre Justice puisse être totalement impartiale ? 

La justice est aveugle, certes , mais pas les hommes qui la distille. 

Depuis des années les gouvernements ont laissé pourrir cette justice, et avec ce mur des cons, nos amis magistrats ne pourront plus invoquer le FAMEUX MANQUE D EFFECTIFS. Non Non, Mesdames, Messieurs, à vous d'assumez vos actes de personnes dites "adultes", assumez le manque de respect pour les hommes et les femmes que vous jugez. 
Ce changera un peu .... 
Qu'ils soient de droite, de gauche, ou anonymes, personne ne peut mériter de trôner sur un tel Mur de la honte..
Vous qui êtes considéré comme l'élite de ce pays, aujourd'hui vous nous montrer le visage décadent de la route que prend notre pays.. 
Mesdames Messieurs, on est toujours le con de quelqu'un, certes, mais comme disait Audiard, "cette année, les cons de l'année prochaine sont déjà la"

Bonne soirée, amis lecteurs 

Wide