Music

vendredi 6 décembre 2013

Qui croire ???


Bonsoir à Tous,

Après une longue discussion avec un ami et quelques réflexions, après quelques années passé à scruter les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter, après l'incessant flot d'informations dont nous abreuvent les médias, par le biais de la télévision ou la presse écrite et numérique, je me suis posé cette fameuse question....qui croire ?

J'ai la sensation, et moi le premier, qu'aujourd'hui nous ne sommes plus capable de distingué le vrai du faux.

La technologie, la maitrise des médias, de la parole, de la psychologie et de la "stratégie" du dialogue, sont dorénavant capable de nous faire croire à un monde quasi parallèle.

Dans le film "Matrix", le grand ordinateur était capable de nous faire croire en un monde idéal, alors que la matrice, seule, créait ce que les personnes étaient à même de voir de toucher de sentir.

La matrice manipulait le conscient et le subconscient de chacun.

Bien sûr la majorité d'entre nous c'est dit : "superbe film de science-fiction", mais, sans bien sur tomber dans cette extrémité, je me demande si nous ne sommes pas virtuellement manipulés.

Les réseaux sociaux en sont clairement le catalyseur.

Un exemple, pour lequel je me suis bêtement impliqué, la chaine Facebook pour les Resto du cœur". Oh bien sûr au départ cela partait d'une bonne intention, jugez plutôt, "un clic, pour un repas"





Alors j'ai cliqué, et j'ai partagé.

Seulement voilà, il semblerait que ce lien datait de l'année dernière, et donc n'étant plus valable, il ne servait à rien de cliquer ni de partager.

Voici en lien l'article qui révèle la "pseudo supercherie" :

http://www.slate.fr/france/80719/restos-du-coeur-partage-facebook-pas-repas-2012-2013-marieclaire

Bien sûr je ne base pas cette fameuse question du "qui croire" uniquement sur cet exemple.

Tenez, encore une chaine Facebook, digne d'une propagande et pour laquelle beaucoup d'entre nous ont cliqué :




Ce tableau, tout le monde l'a lu, et beaucoup l'ont partagé.

Or même si nous nous jugeons intelligent, très peu d'entre nous avons réussi à lire en détail, très peu d'entre nous (et je l’assume, moi le premier) avions pris le temps de faire les calculs.

Car bien sur ce tableau est truffé de mauvaises informations.

Voici le lien qui en explique tous les détails :

http://www.rue89.com/rue89-eco/2013/03/12/la-fable-bidon-de-la-famille-rsa-qui-gagne-plus-que-la-famille-salariee-240493

Serions-nous aveuglés par une sorte de haine quelconque ?

Serions-nous tellement aux abois en ces temps de crise, que nous en deviendrions totalement idiots ?

Ce qui est certain c'est que de plus en plus nous avalons les informations, nous les ingurgitons à une vitesse folle. Aussi vite qu'elle même arrive à notre cerveau.

Je crois que c'est Saint Thomas qui disait : "je ne crois que ce que je vois», mais même là nous ne pouvons faire confiance à nos yeux. A moins d'être sur place bien sûr.

Encore un exemple flagrant lorsque, récemment le rassemblement du front de gauche aurait réuni 7000 personnes selon la police et 100 000 personnes selon les organisateurs. Quelle vaste blague, car la encore qui croire ?

Alors pour illustrer ce rassemblement, sur la Première chaine, l'on décide d'organiser une interview de Monsieur Mélenchon (navré de parler politique mais il ne s'agit-là que d'une illustration de ce que nos yeux pensent être vrai.)

Voici donc 2 photos.

La première étant prise lors de l'interview, on y voit Jean Luc Mélenchon et une foule de partisans en arrière-plan :




Voila ce que révèle la seconde photo, la réalité des faits :



Là encore, je ne juge pas la mise en scène, je ne cherche qu'à illustrer la fait que ce qu'on nous montre peut très souvent prêter à confusion...n'est-ce pas ?

Un vieux proverbe dit :"toute vérité n'est pas bonne à dire" et à l'origine de ce proverbe il était question de mentir pour ne pas blesser une personne.

Soit...

Mais lorsque le mensonge et la dissimulation devient légion, que doit-on faire ? Ne plus croire en personne ? Ne plus prendre aucune information pour argent comptant ? Ou bien faire soit même le travail d'investigation, qui en outre, devrait être réalisé par les journalistes dont c'est le métier ?

Je n'ai pas vraiment de réponses, ce que je sais en ce qui me concerne, c'est qu'avant de diffuser une information, j'y regarderais à 2 fois dorénavant.